Le Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (FIPDR)

Contenu

Appel à projets 2020 - FIPDR

 

Dans la continuité de la démarche engagée les années précédentes, le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (FIPDR) a vocation à financer des actions s’inscrivant dans la stratégie nationale de prévention de la délinquance 2020-2024 et le plan national de prévention de la radicalisation « prévenir pour protéger » du 23 février 2018.

 

En 2020, le FIPDR sera de nouveau pleinement mobilisé pour mettre en œuvre les deux politiques qu’il soutient avec les interactions nécessaires entre elles, sur la prévention de la délinquance et sur la prévention de la radicalisation.

Les priorités d’actions définies dans le cadre de ces deux stratégies pour l’année 2020-2022, se déclinent ainsi :

En matière de prévention de la délinquance, il s’agira de déployer sur les territoires, dans le cadre des conseils locaux ou intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD/CISPD), les axes d’orientation de la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance 2020-2024.

En matière de prévention de la radicalisation, il s’agira de poursuivre la mise en œuvre du plan national de prévention de la radicalisation « prévenir pour protéger » et de déployer les quatre nouveaux axes suivants :

  • Intensifier le travail de prévention et de désengagement en milieu pénitentiaire ;
  • Intégrer la prévention de la radicalisation dans la prévention de la délinquance ;
  • Intégrer la prévention de la radicalisation dans la prévention de la pauvreté ;
  • Intégrer la prévention de la radicalisation dans le service national universel.

La nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance vient consolider et développer les dynamiques impulsées dans la précédente stratégie, non seulement dans le soutien aux acteurs impliqués au plan local mais aussi dans une définition plus précise des publics et territoires cibles. Elle vient également adapter les priorités et méthodes préventives aux évolutions démographiques, structurelles de la société française.

Cette stratégie s’articule autour de quatre axes principaux :

  • Agir plus tôt et aller loin dans la prévention auprès des jeunes
  • Aller vers les personnes vulnérables pour mieux les protéger
  • S’appuyer sur la population, nouvel acteur de la prévention de la délinquance
  • Créer une gouvernance rénovée et efficace

Le plan national de prévention de la radicalisation : s’appuyant sur la triptyque « détection, évaluation et prise en charge », le plan insiste sur 3 axes prioritaires, pour une prévention plus précoce, plus globale et plus effective.

Au-delà des priorités d’action de prévention sociale définies dans les stratégies de prévention de la délinquance et de la radicalisation, certaines actions de prévention situationnelle peuvent également concourir à diminuer les risques de délinquance ou de terrorisme : vidéo protection de voie publique, actions de sécurisation, équipements des polices municipales…


Le dossier de demande de subvention, cerfa n°12156*04 devra être dûment complété, signé et accompagné des pièces mentionnées en notice :

Si une subvention a été versée en 2019, un compte-rendu financier et un bilan qualitatif de l’action à dû être transmis. Sans bilan et compte rendu, aucune nouvelle subvention ne pourra être attribuée.

Les demandes de subventions seront adressées uniquement de manière dématérialisée, avant 30 avril 2020 délai de rigueur- par mail.

Téléchargez la lettre et notice (format pdf - 411.8 ko - 01/04/2020) signée de Madame la préfète.