Actualités Préfecture

Contenu

Apprentissage : les voeux des boulangers - pâtissiers

 

Le gouvernement a fait de la jeunesse une de ses priorités et la lutte contre le chômage des jeunes l’un des axes de ses politiques de l’emploi.

L’apprentissage est un des chemins les plus sûrs pour trouver un emploi  : près de 70 % des apprentis trouvent un emploi durable à la fin de leur formation. Trois ans après leur sortie de formation, ils augmentent même leur taux d’emploi de dix points par rapport à leurs homologues issus d’autres filières.

 

Solution d’avenir à la fois pour les jeunes et pour les entreprises, l’apprentissage se développe aujourd’hui dans tous les secteurs et permet d’obtenir des diplômes qui vont du CAP au Bac + 5.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier.

C’est dans le cadre de la promotion de l’apprentissage que Pierre Besnard, Préfet des Hautes-Alpes, a reçu le mercredi 8 janvier 2015 en préfecture les artisans boulangers et pâtissiers du département, qui ont présenté leur voeux et partagé la galette des Rois


Comme l’a affirmé Étienne Bérenguel, Président du syndicat des artisans boulangers et pâtissiers 05, "L’apprentissage d’aujourd’hui est l’emploi de demain". Il a souligné l’importance de l’Institut des métiers (IDEM) 05 et la nécessité de faire perdurer ce centre de formation : "La boulangerie-pâtisserie est une voie, certes, mais l’excellence est un choix".

Cette cérémonie mettait à l’honneur les apprentis de l’IDEM 05 ainsi que Alexandre et Sébastien Fine, meilleurs apprentis de France 2014. Ils ont chacun reçu une distinction pour remarquable parcours des mains du Préfet et de Jean-Pierre Gaulard, Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hautes-Alpes.

La cérémonie s’est déroulée en présence des élus, représentants d’élus, Présidents d’associations et professionnels.

Le Préfet était accompagné de ses services et notamment du Directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Il a notamment affirmé que "tout était fait dans les Hautes-Alpes pour mettre en avant l’apprentissage", "le meilleur moyen de trouver le plus vite possible un métier" et de "rester chez soi, dans sa région".