Communiqués de presse 2018

Contenu

Bilan de l’Opération Interministérielle Vacances

 

L’Opération Interministérielle Vacances (OIV), destinée à renforcer le contrôle des activités touristiques et estivales, reconduite en 2018 par le Ministre de l’Économie et des Finances, s’est déployée du 1er juin au 15 septembre 2018 sur l’ensemble du territoire français.

 

L’objectif de cette opération est d’assurer au consommateur une information claire et visible, le respect de la loyauté des transactions, ainsi que la sécurité des produits alimentaires et non alimentaires et des prestations de services.

Trois secteurs étaient ciblés cette année : l’hébergement de plein air et l’offre en ligne, les activités et produits liés au bien-être, à la détente et aux loisirs, et enfin les services de restauration dans les zones à forte densité touristique.

Dans le département des Hautes-Alpes, les agents de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) ont contrôlé les établissements et infrastructures situés dans les lieux à forte fréquentation touristique, à savoir principalement autour du lac de Serre-Ponçon et des plus grands plans d’eau, ainsi que dans les communes les plus importantes du département : Gap, Briançon, Embrun, Guillestre, Veynes, Laragne-Montéglin et Serres.

À l’occasion de ces contrôles, le respect des règles d’hygiène des établissements, la délivrance et le formalisme des factures, ou encore la loyauté des pratiques commerciales ont été spécifiquement vérifiés.

L’offre d’hébergement en campings et l’ensemble de leurs prestations, les activités de toutes natures proposées dans les bases de loisirs et l’offre de produits alimentaires annonçant une origine locale, notamment sur les marchés, ont fait l’objet de vérifications approfondies.

Enfin, les équipements de protection individuelle loués ou mis à disposition des utilisateurs lors de la pratique d’activités sportives (casque d’équitation, gilets de sécurité pour sport nautique, etc.), ainsi que les conditions d’enseignement et d’encadrement des pratiques sportives, ont également été minutieusement contrôlés. Les sites proposant des baignades surveillées ont également fait l’objet d’inspections spécifiques.

Le bilan estival de l’opération dans les Hautes-Alpes fait ainsi état de 140 contrôles renforcés réalisés. 40 % des établissements présentaient des anomalies (contre 30 % en 2017), avec pour suites :
10 procédures pénales ou administratives ;
27 injonctions, ou ordre exprès de mise en conformité ;
49 avertissements.

Les anomalies relevées ont notamment porté sur :
> l’information relative à la présence d’allergènes dans les plats en restauration et boulangeries (obligation d’information aux clients dans le Code de la Consommation depuis 2015) ;
> la présentation des vins en restauration (mensonge sur l’origine des vins servis en pichet, indications trompeuses sur la carte par rapport aux produits vendus, non respect des appellations contrôlées, ect.) ;
> les allégations trompeuses en matière alimentaire (les références trompeuses sur le « fait maison », usage abusif du titre de « maître restaurateur », ect.) ;
> la sécurité des aires de jeux (fixation des modules, entretien négligé, dangerosité des éléments, ect.) ;
> la gestion des équipements de protection individuelle (manquements aux règles d’hygiène, équipements en mauvais état, ect.).

La préfète des Hautes-Alpes, Cécile BIGOT-DEKEYZER, salue une situation « globalement satisfaisante, mais appelle tous les professionnels à rester vigilants, car le respect des règles d’hygiène dans l’alimentaire et d’entretien des équipements de loisirs s’est dégradé cette année. »

La saison touristique hivernale fera également l’objet d’une attention particulière au travers de l’Opération de Fin d’Année (OFA) et de l’Opération Vacances à la Neige (OVN) qui seront mises en place en fin d’année et pendant toute la saison hivernale.