Communiqué de presse 2020

Contenu

Coronavirus en Provence-Alpes-Côte d’Azur : point de situation

 

Depuis le vendredi 28 février 2020, 1041 personnes ont été testées positives au
coronavirus Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont :

  • 17 personnes dans les Alpes-de-Haute-Provence ;
  • 35 personnes dans les Hautes-Alpes ;
  • 174 personnes dans les Alpes-Maritimes ;
  • 572 personnes dans les Bouches-du-Rhône ;
  • 159 personnes dans le Var ;
  • 32 personnes dans le Vaucluse.

o 75 personnes en réanimation ;
o 13 personnes testées positives au coronavirus COVID-19 sont décédées, dont
deux résidents hors Paca. Elles étaient hospitalisées dans des établissements de
santé des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône et le Vaucluse et du Var.

Le virus circule activement dans notre région : il n’est donc plus possible de
rechercher systématiquement les contacts des personnes positives au Covid-19. La consigne est donc, à présent, d’appeler son médecin si l’on présente des symptômes (toux, fièvre. Ce dernier pourra juger utile de faire venir la personne à son cabinet ou pourra lui prescrire un traitement à distance, et éventuellement un arrêt de travail. Si les symptômes s’aggravent, avec notamment l’apparition de difficultés respiratoires, il faut alors appeler le SAMU-Centre 15.

Quelle est la stratégie des autorités sanitaires pour les tests #COVID19 ?

En phase épidémique, le principe est de ne plus tester systématiquement. Après
consultation du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), les tests ne sont plus réalisés de manière systématique et sont destinés en priorité à quatre types de population :

  • les personnes fragiles présentant des symptômes évocateurs du COVID-19, à risque de développer des complications ;
  • les trois premières personnes présentant des symptômes évocateurs du COVID-19 dans les structures médico-sociales, notamment les maisons de retraites, et dans les structures collectives hébergeant des personnes vulnérables, pour prendre des mesures immédiates afin d’éviter une transmission entre les résidents ;
  • les personnes hospitalisées présentant des symptômes évocateurs de Covid-19 car il faut pouvoir comprendre rapidement l’état du patient et éviter les transmissions ;
  • les professionnels de santé présentant des symptômes évocateurs de Covid-19.

Il est important de réserver la réalisation des tests à ces personnes, plus fragiles et vulnérables, pour fluidifier leur diagnostic et leur éventuelle prise en charge.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 385.9 ko - 22/03/2020) .