Communiqué de presse 2020

Contenu

Coronavirus – Vacances scolaires : Déplacements interdits et contrôles renforcés

 

C’est au tour de la zone A (Bordeaux, Poitiers, Clermont-Ferrand, Lyon, Grenoble) d’être en congés ce vendredi. Les départs en vacances sont interdits. Les mesures de confinement interdisent en effet les déplacements non essentiels et rejoindre sa résidence secondaire n’est pas toléré.

Martine CLAVEL, préfète des Hautes-Alpes, a pris un arrêté interdisant les locations saisonnières. Il est donc impossible de réserver, à titre touristique, une chambre d’hôtel, un meublé de tourisme ou tout autre logement destinés à la location saisonnière (camping, airbnb…). Un second arrêté a également été pris pour interdire l’accès et le stationnement à un certain nombre de sites et lieux de rassemblements dans le département des Hautes-Alpes (départs de randonnées, parkings, spots d’activités de pleine nature…).

L’ensemble des forces de l’ordre du département seront mobilisées sur le contrôle du respect des règles de confinement. À ce jour, plus de 27 000 contrôles routiers ont été réalisés par les forces de l’ordre. Ces opérations révèlent une circulation relativement faible le week-end, alors que les flux sont plus dense en semaine en grande partie dus à la reprise partielle de l’activité économique. La majorité des véhicules immatriculés hors département sont, après vérification systématique des certificats d’immatriculation, la propriété de résidents haut-alpins. Un taux faible de verbalisation est à souligner.

« Une coordination régionale sera mise en place ce week-end, comme le week-end dernier, pour multiplier les contrôles sur les mêmes axes qui vont d’un département à l’autre », tient à signaler la préfète des Hautes-Alpes. Entre 150 et 200 policiers et gendarmes seront mobilisés ce week-end. « Nous serons mobilisés en masse, de jour comme de nuit, pour contrôler l’application des mesures de confinement », insiste le Colonel Damien DEMETEZ, commandant du groupement de gendarmerie départementale des Hautes-Alpes. Des contrôles seront effectués sur les routes, mais également en montagne avec le concours des secouristes du PGHM et de la CRS. À ce jour, aucune activité particulière en montagne ou sur les pistes n’est observée.

Pour rappel, le non-respect des mesures est sanctionné d’une amende de 135 euros pour chacune des personnes présentes dans le véhicule. « Les contrevenants qui ne regagnent pas leur résidence principale après une première verbalisation pourront être à nouveau contrôlés avec le risque d’être convoqués devant le tribunal avec une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros pour la 1ère réitération (2ème verbalisation) et une amende de 3 750 euros et une peine de prison de 6 mois dès la 4ème verbalisation », précise Florent CROUHY, procureur de la république près le tribunal judiciaire de Gap.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 510 ko - 16/04/2020)