Communiqué de presse 2020

Contenu

Covid 19 : conditions de pratiques de la chasse

 

La mise en place du confinement par le décret du 29 octobre limite les déplacements des personnes hors de leur domicile, sauf pour des dérogations précises : travail, santé, achats de première nécessité, etc.

Les activités de loisirs, comme la chasse, ne font pas partie des dérogations possibles.

Cependant, la Ministre de la Transition écologique a souligné que la régulation par la chasse de la faune occasionnant des dégâts agricoles et sylvicoles est une activité d’intérêt général. Elle a donc demandé aux préfets de définir les modalités de dérogation.

Par arrêté préfectoral de ce jour, la Préfète des Hautes-Alpes autorise les actions de chasse en battue et à l’affût pour les espèces sangliers, cerfs et chevreuils à l’exclusion de toute autre espèce, deux jours par semaine, les mercredis et samedis, pour les chasseurs membres annuels des associations de chasse ou des chasses privées. Les pratiquants détenteurs d’une carte temporaire ne sont pas concernés par cette autorisation.

Ces opérations peuvent se tenir sur l’ensemble du département. Les chasseurs doivent se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire en cochant « Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative », ainsi que d’un justificatif de leur participation à une battue ou à un tour d’affût, fourni par le détenteur du droit de chasse.

La pratique de la chasse doit s’effectuer en respect des règles sanitaires, en plus des règles de sécurité.

Il est aussi à rappeler que les opérations d’agrainage sont strictement interdites pendant toute la période de confinement.

Ces dispositions feront l’objet de contrôles conjoints de la gendarmerie et de l’Office français de la biodiversité.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 506.3 ko - 06/11/2020) .