Communiqués de presse 2021

Contenu

Covid-19 : dégradation des indicateurs sanitaires - Stade 2 dans les écoles

 

Depuis la fin du mois d’octobre, les indicateurs sanitaires repartent à la hausse. Descendu à 0,5 % durant la semaine du 4 au 10 octobre, le taux de positivité est à 2,3 % sur la semaine du 25 au 31 octobre.

Il en est de même pour le taux d’incidence passé de 18 pour 100 000 habitants durant la semaine du 4 au 10 octobre à 66 pour la semaine du 25 au 31 octobre. Le seuil d’alerte fixé à 50 est donc franchi.



« Une très grande prudence est demandée à chacun. Les gestes barrières doivent se poursuivre. Ces dernières semaines, on observe un certain relâchement au sein de la société, avec de plus de plus d’embrassades, de serrages de mains et de moins en moins de masques portés », commente Martine CLAVEL, préfète des Hautes-Alpes.

Actuellement, 15 personnes sont hospitalisées dans le département pour la Covid-19, dont une en soins critiques. 380 personnes sont décédées depuis mars 2020.

Face à cette dégradation des indicateurs sanitaires, le Gouvernement a publié un décret ce jeudi élevant au « stade 2 », dès lundi 8 novembre, les mesures sanitaires dans les établissements scolaires.

  • Le port du masque est obligatoire pour les élèves des écoles élémentaires et pour l’ensemble des personnels en intérieur ;
  • Le brassage des classes doit être limité ;
  • Les sports de contact sont interdits en intérieur.

Un arrêté préfectoral, pris le 17 septembre dernier, maintient le port du masque obligatoire :

  • lors des marchés de plein-air alimentaires et non-alimentaires, brocantes et vide-greniers, foires, fêtes foraines et ventes au déballage ;
  • lors de tous rassemblements, manifestations sur la voie publique, festivals, concerts en plein-air et évènements sportifs de plein-air ;
  • dans les lieux, événements ou zones soumis au passe sanitaire.

Il est à rappeler qu’en vertu du décret du 1er juin 2021, le masque reste obligatoire dans les établissements recevant du public.

Également, les rassemblements de personnes donnant lieu à la consommation d’alcool sur la voie publique restent interdits, tout comme la tenue de buvettes (sauf pour les événements soumis au passe sanitaire).

Continuons la vaccination

Selon les données de l’Assurance Maladie, 70,1 % de la population des Hautes-Alpes dispose d’un schéma vaccinal complet (71,5 % ont au moins une injection).

12-17 ans 18-24 ans 25-39 ans 40-54 ans 55-64 ans 65-74 ans 75 ans et +
1ère injection 63,60% 82,70% 73,20% 79,90% 83,50% 91,30% 90,60%
Schéma complet 60,70% 80,20% 71,00% 78,60% 82,60% 90,50% 89,00%

Il est important de poursuivre la campagne vaccinale, afin de limiter la propagation virale et surtout les effets graves de la maladie.

La vaccination reste possible dans les centres de vaccination de Briançon, L’Argentière-la-Bessée, Guillestre, Embrun, Gap et Laragne-Montéglin. Le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) poursuit également sa campagne vaccinale au plus près des territoires, le 5 novembre à la station de SuperDévoluy, le 9 à Aspres-sur-Buëch, le 10 à Saint-Bonnet-en-Champsaur.

Tous les publics âgés de plus de 12 ans sont concernés. Le Gouvernement a également lancé une campagne « Vaccinons nos aînés », pour permettre la vaccination des plus fragiles, les personnes âgées de plus de 80 ans. La vaccination peut se faire alors à domicile, dans un centre mobile du SDIS, ou dans un centre de vaccination. Un numéro vert national est mis en place par le Gouvernement : le 0800 730 957. En cas de difficulté pour se rendre vers la vaccination, l’organisation et la prise en charge peut être assurée par l’Assurance Maladie.

Les doses de rappel sont également administrées dans le département, 6 mois après la fin du premier schéma vaccinal complet, et cela concerne :

  • les professionnels de santé
  • l’ensemble des salariés du secteur de la santé / médico-social
  • les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables
  • les professionnels du transport sanitaire
  • les pompiers
  • les personnes de plus de 18 ans de l’entourage des immunodéprimés.

Enfin, la vaccination est accessible dans les officines et auprès des professionnels de santé libéraux.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 582 ko - 04/11/2021) .