Contenu

Covid-19 : protocole allégé dans les écoles

 

La situation sanitaire s’améliore sur l’ensemble du territoire national. Dans les Hautes-Alpes, le taux d’incidence est de 1 152 pour 100 000 habitants contre 3 136 au début du mois. Le taux de positivité est de 32,1 % (39,3 % début février).

La virulence moindre du variant Omicron, dépisté dans 99 % des cas sur le département, limite les risques de cas graves et donc la pression sur le système de santé.

Le Gouvernement a donc entrepris, depuis le 2 février, d’alléger progressivement les mesures de freinage.

2 février Fin des jauges dans les ERP pour les événements assis.
Le télétravail n’est plus obligatoire, mais fortement recommandé.
Le masque en extérieur n’est plus imposé.
15 février La dose de rappel doit être réalisée dès trois mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de quatre mois maximum.
Elle est nécessaire à la validité du pass vaccinal.
16 février Réouverture des discothèques.
Autorisation des événements debout dans les ERP.
Consommation debout possible dans les bars, restaurants et autres ERP, ainsi que dans les stades, cinémas et transports.

Nouvelle étape ce lundi 21 février à l’occasion de la rentrée scolaire

Dès la rentrée scolaire, le protocole sanitaire passe du niveau 3 au niveau 2 :

  • fin de l’obligation du port du masque en extérieur pour les élèves de l’école élémentaire et les personnels ;
  • possibilité de pratiquer à nouveau des activités physiques et sportives en intérieur sans port du masque (mais avec respect d’une distanciation : les sports de contact ne sont donc pas autorisés sans masque) ;
  • l’allègement des règles de limitation du brassage (par niveau ou groupe de classes plutôt que par classe), notamment pendant les temps de restauration.

La présentation d’une déclaration sur l’honneur des responsables légaux des élèves attestant de la réalisation des tests de dépistages, lors de cas déclarés dans la classe, ne sera plus exigée pour que les élèves soient accueillis dans les écoles et établissements scolaires.

Cet allégement des mesures sanitaires permet le retour des moments de convivialité au sein des écoles, mais dans le strict respect des gestes barrières. Pour rappel, le masque reste obligatoire à l’intérieur des locaux dès l’âge de 6 ans.

Dans le même esprit, les réunions avec les parents d’élèves peuvent être de nouveaux organisées en présentiel. Le protocole recommandant tout de même de limiter le nombre de personnes présentes en même temps en favorisant la prise de rendez-vous.

Allègement des mesures liées au dépistage pour toute la population

À compter du 28 février, le dispositif de dépistage des personnes ayant eu un contact avec un cas confirmé sera allégé. Cette règle s’applique pour les élèves, comme pour le reste de la population.

Ainsi, les personnes cas contact devront réaliser un seul dépistage (autotest ou antigénique) deux jours après le dernier contact (sans isolement entre J0 et J2) En cas de positivité par autotest, le dépistage devra être confirmé par un test RT-PCR, ce qui n’est pas le cas suite à un dépistage antigénique.

Vers de nouveaux allègements

Le Gouvernement a annoncé que le masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos soumis au « pass vaccinal » à partir du 28 février.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 704.1 ko - 21/02/2022) .