Communiqués de presse 2018

Contenu

Évacuation de la « Maison Cézanne »

 

L’évacuation de la « Maison Cézanne », située 2 rue Ernest Cézanne à Gap, a été effectuée ce jour à partir de 06h10 ce matin.

Cette évacuation a été demandée par la commune de Gap, propriétaire du bâtiment, qui avait saisi à cette fin le Tribunal d’instance de Gap. Celui-ci a donné droit à la commune de Gap par ordonnance de référé du 21 novembre 2017, reconnaissant comme illégale l’occupation, depuis au moins janvier 2017, de ce bâtiment. La possibilité d’expulsion a été confirmée le 9 août dernier par le juge de l’exécution du Tribunal de grande instance de Gap qui a refusé d’accorder le délai supplémentaire sollicité par les occupants sans droit ni titre.

Suite à ces décisions de justice, ainsi que le permet le code de procédure pénale, le maire de Gap a demandé à la préfète d’accorder le concours de la force publique pour faire procéder à l’évacuation du bâtiment, face au refus de ses occupants de quitter les lieux.

L’opération s’est déroulée dans le calme et sans incident.

Une Française et 16 hommes d’origine étrangère, tous majeurs, étaient dans le bâtiment ce matin. La situation de chacun d’entre eux a été examinée par les services de la préfecture, mobilisés sur place et à la préfecture depuis le début de l’opération afin que cet examen soit le plus rapide et le plus complet possible.

15 personnes avaient déjà engagé une procédure de demande d’asile.
Pour huit d’entre elles, des particuliers avaient fourni aux services de l’État une attestation d’hébergement. Pour les sept autres personnes, des solutions temporaires d’hébergement ont été trouvées.

Toutes les personnes qui le souhaitaient ont été conduites jusqu’à leur lieu d’hébergement. Elles ont pu toutes récupérer et emmener leurs effets personnels. La ville de Gap s’est chargée de l’enlèvement des autres équipements et mobiliers présents dans la « Maison Cézanne ».

Une personne, inconnue des services de l’État, fait l’objet de vérifications administratives et d’identité.