Communiqué de presse 2020

Contenu

Évacuation du squat dit du « Césaï » à Gap

 

Communiqué - 20/08/2020 - 16h30

52 personnes au total ont été évacuées du 20 rue de l’imprimerie à Gap mercredi matin, bâtiment occupé illégalement depuis octobre 2018. Cette évacuation a eu lieu en application d’une décision de justice de la Cour d’Appel de Grenoble, en date du 10 décembre 2019, et du droit en vigueur.

Chaque occupant a eu la possibilité de rencontrer les agents de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations pour une prise en charge sociale, ainsi que les agents de la Direction de la citoyenneté et de la légalité pour une analyse individuelle de leur situation administrative. Pour rappel, depuis octobre 2018, aucune des propositions d’enquête sociale formulée par les services de l’État n’avait été acceptée par les occupants du bâtiment.

Sur les 52 personnes présentes, 7 disposaient d’une adresse pérenne, 7 autres n’ont pas souhaité de prise en charge, pour certaines déclarant être hébergées par un tiers et 21 personnes sont actuellement prises en charge au titre de l’hébergement d’urgence par l’État.

Parmi ces dernières, les plus vulnérables (4 familles avec enfants – soit 9 personnes - et 1 personne malade) ont été prises en charge dès leur sortie du bâtiment. Au vu des disponibilités à l’hébergement d’urgence, la prise en charge a également été proposée à 11 demandeurs d’asile en situation régulière.

Il est à noter que l’État finance plusieurs dispositifs d’hébergement :

  • 115 places en Centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) à Gap et 60 au CADA de Briançon
  • 40 places en Hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile (HUDA)
  • 105 places en hébergement d’urgence généraliste (HU).

En outre, au regard de la situation sanitaire actuelle, la capacité d’accueil a été augmentée et des places supplémentaires exceptionnelles créées : 15 en HUDA et 80 en HU.

Sur l’aspect sanitaire, tous les occupants ont reçu des masques de la part des services de l’État et un dépistage du Covid 19 auprès des équipes mobiles SDIS/ARS dépêchées sur place a été proposé à tous : 17 personnes ont accepté de s’y soumettre. Les résultats de ces tests sont tous négatifs.

Agnès CHAVANON, secrétaire générale de la préfecture, a reçu une délégation d’associations ce mercredi pour expliquer la situation. « Au vu des vulnérabilités, des situations administratives et sociales des occupants du squat, nous avons pu, dans la limite des capacités de l’hébergement d’urgence dans le département, mettre à l’abri de nombreux occupants du squat sans solution d’hébergement. »


Communiqué - 19/08/2020 - 12h00

L’évacuation du bâtiment occupé illégalement au 20 rue de l’imprimerie à Gap s’est déroulée dans le calme ce mercredi matin. Une cinquantaine de personnes était présente à l’intérieur.

Sur le plan sanitaire, des masques ont été distribués à l’ensemble des occupants, une prise de température systématique a été effectuée et un test de dépistage au Covid 19, réalisé par les équipes mobiles SDIS/ARS, leur a été proposé : 17 personnes ont souhaité en bénéficier. Les résultats seront connus dans la journée. Les personnes positives seront prises en charge dans le centre d’hébergement dédié. Deux autres personnes, présentant des symptômes susceptibles de correspondre à la Covid-19, ont été hospitalisées.

Quatre femmes avec enfants et une femme seule ont été prises en charge par le dispositif d’hébergement d’urgence.

L’évaluation des situations administratives de chacun se poursuivra aujourd’hui et dans les jours à venir, afin de rechercher les meilleures réponses en matière de droit et de prise en charge.


Communiqué - 19/08/2020 - 08h30

Ce mercredi 19 août matin a été mise en œuvre l’évacuation du squat dit du « CESAI », situé au 20 rue de l’imprimerie à Gap. La cour d’appel de Grenoble, par décision du 10 décembre 2019, avait ordonné à ses occupants d’évacuer dans un délai de 7 mois ce bâtiment qu’ils occupaient illégalement depuis octobre 2018.

L’huissier agissant au nom du propriétaire, face au refus de ses occupants de quitter les lieux et conformément à la loi, a demandé à la préfète de lui accorder le concours de la force publique afin de pouvoir procéder à leur évacuation.

Au regard du caractère exécutoire de la décision de justice, mais aussi des nombreux troubles à l’ordre public constatés ces derniers mois, la préfète des Hautes-Alpes a décidé de lui accorder ce concours.

Les occupants ont bien-sûr pu récupérer sur le champ leurs effets personnels, leurs biens plus encombrants étant tenus dès à présent à leur disposition dans un local dédié à cet effet.

Chacun se voit proposer :
- un examen individuel de sa situation administrative destiné à vérifier ses droits (droit au séjour, à un accompagnement social, à un hébergement…)
- un test de dépistage de la Covid 19, réalisé sur site par les équipes mobiles SDIS/ARS.

Des nuitées sont proposées aux personnes en fonction de leur situation administrative, sanitaire et de vulnérabilité, en particulier les femmes avec enfants.

Pour rappel, l’État crée et finance des dispositifs de mise à l’abri sur le département pendant l’examen de leur situation individuelle, notamment en ce qui concerne les mineurs non accompagnés (6M€ de contribution de l’État à l’hébergement des MNA par le Conseil départemental) et les demandeurs d’asile (plus de 8M€).

Pour mémoire, la rénovation du quartier de l’imprimerie est inscrit dans programme Cœur de ville de Gap, qui prévoit la construction de 115 logements sociaux et plus de 1 800 m² de locaux commerciaux et culturels, avec le maintien de deux cinémas d’art et d’essai et de la salle de danse. Le bailleur 3F Sud devrait lancer la phase opérationnelle courant 2021 pour une première tranche de travaux.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 500.5 ko - 19/08/2020) #1.

Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 509 ko - 19/08/2020) #2.

Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 509.4 ko - 20/08/2020) #3.