Communiqués de presse 2017

Contenu

Franchissement irrégulier de la frontière : La Préfète des Hautes-Alpes en appelle à la responsabilité de (...)

 

Le département des Hautes-Alpes connaît une pression migratoire, qui s’est accentuée depuis le mois d’août dernier : en 2017, 1850 personnes ont tenté de franchir la frontière de manière irrégulière, contre 315 en 2016. La réponse de l’État s’est adaptée, que ce soit en termes d’accueil, d’assistance, mais aussi de sécurité et de lutte contre l’immigration irrégulière, dans le respect des règles de droit.

Les conditions météorologiques hivernales actuelles (froid, neige, risque d’avalanche) constituent un réel danger pour les personnes qui cherchent à franchir la frontière en provenance d’Italie, en particulier aux cols de l’Echelle et de Montgenèvre. Pour ces personnes, le franchissement irrégulier de la frontière constitue une prise de risque majeure pouvant porter atteinte à leur intégrité physique, voire leur coûter la vie. Ainsi, les professionnels du secours en montagne (PGHM et CRS Alpes) ont secouru toutes les personnes signalées en détresse à proximité des cols frontaliers (28 étrangers en situation irrégulière depuis le 1er janvier 2017), dont certaines ont dû être hospitalisées.

En conséquence, Cécile BIGOT-DEKEYZER, Préfète des Hautes-Alpes, en appelle à la responsabilité de tous :

  • c’est mettre la vie des personnes en danger que de ne pas leur déconseiller le franchissement irrégulier de la frontière au regard des conditions climatiques hostiles,
  • si la présence d’une personne en difficulté dans la montagne est constatée, il convient d’alerter les professionnels du secours en montagne en composant le 112.

    Consultez le communiqué de presse (format pdf - 95.5 ko - 22/12/2017)