Contenu

Grands prédateurs

L’apparition du loup a été avérée dans le département des Hautes Alpes en novembre 1992 suite au prélèvement d’un individu à Aspres les Corps. Des prédations ont ensuite été rencontrées en 1996 sur l’alpage des Orres et en 1997 sur l’alpage de la Marron à Saint-Véran et étaient le fait d’individus erratiques. Le 17 septembre 1996, un chasseur des Orres abattait sans le savoir une louve d’environ 26 kilos qui attaquait un troupeau de brebis. Les indices et traces relevés au cours de l’hiver 1997/1998 présageaient de l’installation d’un couple de loups dans la partie Ouest du Parc Naturel Régional du Queyras (PNRQ).

Depuis 1997, le département enregistre des dégâts croissants sur les troupeaux, notamment d’ovins, dus au prédateur loup : tout d’abord dans le Queyras à partir de 1998, puis dans le Béal-Traversier et la Clarée à partir de 2000. En 2005, des dégâts sur troupeaux imputables au loup ont été constatés sur les massifs du Dévoluy, Faraud et Durbon. En 2006, sur le massif du Parpaillon, puis en 2009 sur le Massif de Ceuze Aujour, la présence du loup a été avérée.