Actualités Préfecture

Contenu

Hautes-Alpes / Mouvement Génération Identitaire

 

Pendant quelques jours, des membres du mouvement Defend Europe/Génération identitaire (GI) ont conduit une opération de communication à la frontière franco-italienne des Hautes-Alpes visant à faire croire qu’ils contribuaient à la lutte contre l’immigration clandestine.
La préfète des Hautes-Alpes réaffirme que la mission régalienne de contrôle aux frontières relève des seuls services de l’État (police aux frontières, police nationale, douanes, gendarmerie nationale). En aucun cas cette mission ne concerne GI, qui n’est en rien habilité à agir dans ce domaine.

Les forces de l’ordre présentes à la frontière haut-alpine l’ont, à plusieurs reprises, très clairement signifié aux membres de GI.

8 membres de ce mouvement ont une nouvelle fois, dans la nuit du 28 au 29 avril, tenté de se faire passer pour des supplétifs des services de l’État. Les forces de l’ordre leur ont donné ordre de stopper immédiatement leurs agissements néfastes, qui ne servent à rien dans la lutte contre l’immigration irrégulière, constitue au contraire une entrave pour les services de l’Etat dans la bonne réalisation de leur mission et ne font qu’exacerber les tensions autour de la question migratoire.

La police aux frontières leur a aussi rappelé de manière très stricte la possibilité de poursuites en fonction de leurs agissements.

GI a ainsi été empêché de poursuivre son action. L’ensemble du groupe a déclaré quitter les lieux en fin de la nuit du 28 au 29 avril. Ils n’ont plus été observés à la frontière haut-alpine depuis lors.

Les services de l’État restent extrêmement vigilants.


Consultez le communiqué de presse (format pdf - 118.1 ko - 30/04/2018) .