Actualités Préfecture

Contenu

Journée de formation « Végétal local »

 

Une journée d’information et d’échanges sur la thématique « Végétal local » a été organisée le 31 mai dernier par la Mission Inter-Services de l’Eau et de la Nature 05 (MISEN) et l’Agence française pour la biodiversité.

 

Stéphanie HUC, chargée de mission au Conservatoire botanique national alpin assurait l’animation de cette journée qui s’est déroulée en deux temps :

- la matinée en salle pour présenter la marque « Végétal local » et les méthodes de re-végétalisation en montagne,

- l’après-midi sur le terrain avec la visite d’un site re-végétalisé sur la station de ski de Saint-Léger-les-Mélèzes et de l’entreprise PHYTOSEM, semencier français spécialisé dans la production de semences d’espèces sauvages basé à Gap.

Cet événement a rassemblé un public nombreux représentant l’ensemble des acteurs concernés par la thématique : les services de l’État (DDT, DREAL) et établissements publics (AFB, ONF,ONCFS) de la MISEN des Hautes-Alpes, des exploitants et gestionnaires de stations de ski, des acteurs de la préservation du patrimoine naturel du département : Parcs Naturels Régionaux, chargé(e)s de mission Natura 2000, des associations d’environnement (LPO) ainsi que des bureaux d’étude et des entreprises (Engie, RTE…).

Les opérations de préservation et de remise en état des écosystèmes nécessitent souvent l’utilisation du végétal : replantation de haies, réensemencement de prairies, aménagement de pistes de ski, boisements… Les maîtres d’ouvrage et les gestionnaires d’espaces naturels souhaitent de plus en plus utiliser des plantes sauvages de provenance locale. Jusqu’alors le marché français était dépourvu de dispositif pour garantir et contrôler l’origine de ces végétaux sauvages. Aujourd’hui, la marque collective Végétal local garantit la traçabilité des semences ou des plants de la récolte et de la multiplication. Elle assure aussi la conservation de la diversité génétique, garantie d’une bonne adaptation à court et moyen terme.