Actualités des services de l’État

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 s’est propagée depuis la Chine.
Retrouvez l’ensemble des informations actualisées sur la rubrique dédiée en cliquant ici.

Contenu

L’État et le Département des Hautes-Alpes engagés pour améliorer l’accessibilité des services au public

 

Le premier comité de suivi du Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public (SDAASP) s’est tenu ce jeudi 4 juillet 2019 en préfecture des Hautes-Alpes. Ce schéma avait été approuvé le 6 février 2018 par le Département et validé par arrêté préfectoral le 22 mars 2018.

 

« Ce schéma définit, pour une durée de 6 ans, un programme d’actions pour améliorer l’offre de services sur les territoires, en particulier dans les domaines prioritaires des services publics, de la mobilité et de la santé. L’État et le Département sont très mobilisés, de même que les intercommunalités qui, dans le cadre de conventions avec l’État et le Département, mettent en œuvre des actions concrètes pour améliorer l’offre de services au public sur leurs territoires. », souligne Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Hautes-Alpes.

Ainsi, le maillage des Maisons de Services au Public (MSAP) a été renforcé avec l’ouverture début 2019 de deux MSAP à La Bâtie-Neuve et Rosans et d’une antenne à Chorges, et deux autres structures sont en constitution à Briançon et Tallard. En outre, depuis le 1er juillet 2019, l’évolution des Maisons de Services au Public vers le label « France Services » a été amorcée et l’État accompagnera l’ensemble des structures dans cette labellisation.

Un conseiller mobilité, financé par l’État et le Département, sera recruté dans l’été. Il pilotera une réflexion nécessaire sur l’accessibilité des services publics, avec l’ensemble des territoires qui cherchent à améliorer la mobilité du quotidien.

Un important travail a aussi été lancé en matière de santé sur le territoire des Hautes-Alpes, avec la volonté de fluidifier les parcours de soin et de prévention, désengorger le dispositif d’urgence et apporter une réponse de proximité à chaque territoire, par exemple à travers le développement de la télémédecine.

« Le Département et l’État se félicitent de ce travail partenarial, au plus près des territoires, garant d’un service public accessible et efficace pour tous les Haut-Alpins », tient à ajouter le président du Département Jean-Marie BERNARD.


Consultez le communiqué de presse (format pdf - 128.5 ko - 04/07/2019) .