Contenu

La situation dans les Hautes-Alpes

 

 

Le territoire des Hautes-Alpes représente 17,7 % de la surface de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais il ne compte que 2,8 % de la population régionale (recensement 2010). Cette faible densité démographique cache de fortes disparités dans l’occupation du territoire : la densité moyenne est de 23,56 habitants au km2, alors que les communes de Gap et Briançon ont des densités respectives de 342 et 413 habitants au km2.

La géographie des Hautes-Alpes est à la fois contrastée et compartimentée. Le département est soumis à des influences climatiques diverses (celles du Dauphiné au nord et celles de la Provence au sud). Le territoire est structuré en vallées, le plus souvent organisées perpendiculairement autour des trois grandes rivières qui le traversent (la Durance, le Buech, et le Drac). Les risques sont donc à la fois très localisés et présents sur de nombreux sites.
Du fait de l’influence du climat, du caractère montagneux du département et de la nature des cours d’eau, les phénomènes d’origine naturelle sont les risques prépondérants dans les Hautes-Alpes : avalanches, crues torrentielles et inondations, mouvements de terrain… Très peu de communes échappent à ces risques.

L’économie départementale repose essentiellement sur l’activité touristique mais s’appuie également sur une présence importante de services publics. Pour une population d’environ 137 000 habitants sur 162 communes, l’activité touristique a représenté 20 935 400 nuitées en 2009/2010, ce qui équivaut, sur une année, a une augmentation de 42 % de la population. D’autre part, l’activité agricole reste très présente dans certaines communes. En 2010, 1 795 exploitations mobilisaient une Surface Agricole Utilisée (SAU) couvrant plus de 17,3% du département. D’une manière générale, les modes d’occupation actuels du territoire, très consommateurs d’espace, mêlent activités humaines et espaces naturels. Ainsi, habitations, équipements touristiques et agricoles, terres cultivées et infrastructures peuvent être concernés par les dommages causés par les risques naturels.

Si toutes les communes du département sont concernées par au moins un risque naturel, beaucoup d’entre elles sont soumises à plusieurs de ces risques. Or, ces phénomènes sont parfois violents et rapides, comme les crues torrentielles ou les chutes de blocs. La prise en compte des risques revêt donc dans le département une importance majeure. La fréquentation touristique, qui attire dans les Hautes-Alpes des populations qui ne connaissent pas toujours les problématiques montagnardes, peut augmenter la vulnérabilité à ces risques.
Quant aux risques technologiques, ils sont moins nombreux que dans d’autres départements de la région PACA. Dans les Hautes-Alpes, ils sont essentiellement liés aux barrages, ainsi qu’au transport de matières dangereuses sur le réseau routier ou par canalisations.

Les communes exposées aux phénomènes naturels

Les communes réglementées par un Plan de Prévention des Risques