Actualités Préfecture

Contenu

Le Département des Hautes-Alpes lauréat de l’édition 2016 de l’AMI "DYNAMIC Bois"

 

Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, a désigné les lauréats de l’édition 2016 de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « DYNAMIC Bois ». Lancée en février 2016 par la ministre, cette seconde édition, comme la première de 2015, a remporté un vif succès.

 

Le projet BOIS+ 05 porté par le Département des Hautes-Alpes fait partie des 19 projets retenus dans l’ensemble des régions métropolitaines, pour un financement global à hauteur de 20 M€ dans le cadre du Fonds Chaleur géré par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME).

Ce projet a pour objectif d’améliorer la ressource et la récolte de bois en zone de montagne, afin de sécuriser et pérenniser l’approvisionnement des réseaux de chaufferies locales. Il a été porté par le Département en partenariat avec la préfecture, la direction départementale des territoires et les principaux acteurs qui ont participé aux Assises du bois : l’ONF, la chambre d’agriculture, la centre régional de la propriété forestière, l’association des communes forestières des Hautes-Alpes, la communauté de communes de l’Embrunais (chef de file du partenariat avec le Savinois-Serre-Ponçon, Chorges et Pontis), l’inter-profession FIBOIS 04-05, le syndicat des exploitants forestiers scieurs Alpes-Méditerranée, l’association PEFC, le conservatoire botanique national alpin, la société Bayle, la société Interval, la société d’exploitation des bois du sud-ouest, l’ASL association forestière pour l’amélioration du boisement, le parc national des Écrins, les parcs naturels régionaux des Baronnies Provençales et du Queyras, le pôle d’équilibre territorial rural briançonnais Écrins Guillestrois Queyras.

L’objectif de l’AMI « DYNAMIC Bois » est de favoriser une mobilisation accrue de la ressource en bois, dans le strict respect de la gestion durable de la forêt et d’une bonne articulation des usages (bois d’œuvre, bois industrie, bois énergie). Les projets collaboratifs menés dans ce cadre, à l’échelle des territoires, permettent de mieux exploiter et valoriser la forêt française, essentielle à la lutte contre le changement climatique, la transition énergétique et la préservation de la biodiversité.


Consultez :