Actualités Préfecture

Contenu

Le Rallye Monte-Carlo, un enjeu de sécurité civile

 

Le département des Hautes-Alpes est habitué à recevoir de grands événements sportifs, en premier lieu le Tour de France et depuis six ans désormais, le Rallye Monte Carlo. Il s’agit de spectacles de grande ampleur qui se déroulent parfaitement grâce au travail des services de l’État plusieurs mois en amont, et pendant ces épreuves sportives.

 

Pour assurer le bon déroulement d’un événement tel que le Rallye Monte Carlo, qui a eu lieu durant la semaine du 21 au 27 janvier, le travail commence six mois plus tôt. En lien constant avec l’organisateur - l’Automobile Club de Monaco - les services de l’État préparent les parcours, les zones pour le public, les règles de circulation, les étapes de reconnaissance… et toutes les mesures de sécurité nécessaires pour anticiper tout incident qui pourrait mettre en danger les concurrents ou les spectateurs.

« Cette année, nous avons également porté une attention particulière au respect de l’environnement. Tous les événements qui se déroulent dans le département doivent aujourd’hui prendre en compte et diminuer leur impact environnemental », précise la préfète des Hautes-Alpes Cécile BIGOT-DEKEYZER.

Pour ajouter de l’ampleur à l’événement dans les Hautes-Alpes, cette année le départ officiel a eu lieu à Gap, avec un spectacle exceptionnel en centre-ville : une réussite à tous les niveaux, y compris en matière de sécurisation. Pour les trois jours de présence du Rallye Monte Carlo dans les Hautes-Alpes, ce sont 328 gendarmes, 158 policiers, 369 sapeurs-pompiers et 9 agents de la police environnementale de l’Office National des Forêts qui ont été mobilisés.

Ce sont des forces essentielles sur le terrain, à la fois sur le parc d’assistance à Gap et sur les différentes spéciales, mais également sur les itinéraires de liaisons entre les épreuves chronométrées et le parc fermé.

La préfète des Hautes-Alpes, pour coordonner l’ensemble du dispositif de sécurité et de secours en temps réel et pour pouvoir intervenir rapidement, a armé un Poste de Commandement Opérationnel (PCO) au sein du parc d’assistance, dans le gymnase de Fontreyne aux-côtés de la direction de course et en lien constant avec le PC Course à Monaco.

Étaient ainsi mobilisés sur un même lieu les services de la préfecture (Service interministériel de défense et de protection civile - SIDPC), l’Automobile Club de Monaco, la Direction Départementale de la Sécurité Publique, la Gendarmerie Nationale, le Service Départemental d’Incendie et de Secours, le SAMU, le Département des Hautes-Alpes et la ville de Gap.

C’est ainsi que sont vérifiés le bon stationnement des spectateurs, la fermeture et la réouverture des voies adjacentes aux épreuves, le passage de véhicules aux abords du rallye (livraisons urgentes, transports collectifs…), le respect de l’ordre public aux abords de l’épreuve et tous les éléments qui peuvent impacter le bon déroulement du Rallye Monte-Carlo. D’ailleurs, cette année, l’épreuve spéciale 3 a dû être annulée le vendredi 25 janvier en raison de spectateurs indisciplinés qui n’étaient pas positionnés dans les zones obligatoires réservées au public.

« Grâce à la bonne préparation de tous les services et à leur réactivité durant l’épreuve, le 87ème Rallye Monte Carlo s’est parfaitement déroulé. Je remercie les forces de sécurité et de secours qui réalisent un travail dense durant cette semaine mais aussi depuis de longs mois, en plus de leurs missions quotidiennes », souligne Cécile BIGOT-DEKEYZER, la préfète des Hautes-Alpes.



Retrouvez l’ensemble des photos et vidéos de l’événement sur Facebook @Prefet05