Contenu

New Deal mobile : Cédric O annonce le déploiement de 608 nouveaux sites 4G en zone rurale

 

Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a signé les 21 décembre 2021 et 16 février 2022 deux arrêtés ministériels définissant 608 nouveaux sites, jusqu’alors non couverts ou mal couverts en téléphonie mobile, pour lesquels les opérateurs Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR devront fournir une couverture 4G au plus tard dans 24 mois.

Afin d’assurer une couverture mobile de qualité sur l’ensemble du territoire et de résorber la fracture numérique, le Gouvernement a engagé depuis 2018 avec les opérateurs un plan ambitieux (New Deal mobile) mobilisant plusieurs milliards d’euros d’investissement.

Au titre de ce plan, chaque opérateur a l’obligation de déployer 5 000 nouveaux sites mobiles d’ici 2026, à raison de 600 à 800 sites par an, en construisant de nouveaux pylônes dans les zones arrêtées par les pouvoirs publics. Le Gouvernement a fait le choix de s’appuyer sur l’expertise des collectivités territoriales, qui sont les plus à même d’apprécier la réalité effective de la couverture mobile sur le terrain, pour identifier les zones à équiper en priorité. Sur cette base, le Gouvernement prend des arrêtés qui obligent les opérateurs à construire les équipements dans un délai maximal de deux ans.

Dans ce cadre, le Gouvernement a déjà pris depuis l’été 2018, 11 arrêtés identifiant 2986 sites. Avec ces nouveaux arrêtés, ce sont désormais 3594 sites au total qui bénéficient ou bénéficieront d’une amélioration de la couverture mobile et que les opérateurs doivent construire. 1227 sites ont déjà été mis en service dans ce cadre depuis le lancement du New Deal mobile.

L’État s’engage ainsi aux côtés des collectivités locales et des opérateurs pour assurer une couverture de qualité du territoire par les réseaux mobiles et assurer un égal accès au numérique pour tous.

« A chaque nouveau pylône mis en service, c’est la vie quotidienne de Françaises et de Français qui change. Alors que le numérique est plus que jamais essentiel pour échanger, travailler ou encore s’informer et se divertir, l’État ne relâche pas son engagement pour améliorer, chaque jour, la couverture mobile » déclare Cédric O.

Dans les Hautes-Alpes :

L’arrêté du 17 février 2022 a fixé les 8 premières priorités pour le département des Hautes-Alpes de l’exercice 2022 en affectant 1 site aux communes de Arvieux (col d’Izoard), d’Esparron (chef lieu), de Chorges (Les Oliviers/Le Fein), de Montclus (chef lieu), de Val Buech-Méouge (Le Plan/Chateauneuf /Antonaves), de Lazer (mairie), de Jarjayes (La Roche) et de Valdoule (Clot d’Antouret et Usage).

Un prochain arrêté, à paraître en juin 2022, définira 4 autres zones où les réseaux mobiles sont inexistants ou défaillants.

Ainsi, dans le département, depuis 2018 ce sont 52 nouveaux sites identifiés et retenus par le Gouvernement. Leur activation est progressive, avec 16 sites mobiles opérationnels, 2 sites prochainement activés et 6 sites qui le seront avant l’été.

Pour rappel :

Le 4 juillet 2018, neuf sites avaient déjà été retenus : L’Argentière-la-Bessée (2 sites concernés), Ristolas (1 site), La Chapelle-en-Valgaudemar (3 sites), Les Orres (2 sites) et Orcières (1 site).

Un second arrêté, le 21 décembre 2018, avaient ajouté les communes de Saint-Auban-d’Oze, Saint-André-d’Embrun (Siguret) , Guillestre (Maison du Roy) (1 site dans chaque commune) ainsi que pour une zone intercommunale Veynes/Montmaur.

Le 12 juillet 2019, un arrêté du Ministre de l’Économie et des Finances valide la création de sites de téléphonie mobile sur les communes de Val-Buëch-Méouge (Gorges de la Méouge), Dévoluy (Col du Festre/Les garcins),La Grave (le Chazelet) et Vallouise-Pelvoux (Ailefroide).

Un arrêté en date du 23 décembre 2019 a priorisé les communes de Cervières (Terre Rouge), Villar d’Arène (Arsine) et Fressinières (couverture Orange).

Un arrêté en date du 27 mai 2020 a priorisé les communes de La Beaume (col de Cabre), Vitrolles/Lardier et Valença, Sigottier (La Montagne), Saint Bonnet en Champsaur (Bénévent), Puy Saint Pierre (Puy Richard) et Manteyer (Le Villard). Le lancement de ces projets est en cours.

Un arrêté en date du 21 août 2020 a priorisé les communes de Montbrand (Ruynet/Creyers), Cervières (plaine du Bourget), La Motte en Champsaur et Saléon.

Un arrêté en date du 1° octobre 2020 a affecté un site aux communes de Champoléon (récupération du projet stoppé à Montmaur) et des Orres et et deux sites à Orcières (compléments aux arrêtés initiaux de 2018).

Un arrêté du 26 décembre 2020 a fixé les 5 premières priorités de l’exercice 2021 en affectant 1 site aux communes de Crots, Rousset, Réallon, Barcillonnette et Chanousse.

Un arrêté du 9 avril 2021 a fixé les 5 priorités suivantes de l’exercice 2021 en affectant 1 site aux communes de Trescléoux, Sigoyer, La Beaume, Ventavon et Montjay.


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 696.4 ko - 16/02/2022) .