Dépistages de proximité - Croix-Rouge Française

Contenu

Opération « Médiateurs de lutte anti-Covid »

 

Dans le cadre de la stratégie nationale « Tester - Alerter - Protéger » mise en place pour casser les chaînes de transmission du virus Covid-19, le dispositif « Médiateurs de lutte anti-Covid » vise à augmenter les capacités de dépistage hors des structures sanitaires habituelles, au plus près du terrain, pour stopper le plus rapidement possible la circulation du virus.

 

L’objectif est de déployer rapidement ces équipes qui viendront renforcer les moyens de dépistage et de rupture des chaînes de transmission de la Covid-19 au plus près des lieux de vie, de travail et d’études.

Ce dispositif repose sur le déploiement d’équipes de médiateurs de lutte anti-Covid mobiles, formés et polyvalents. Dans les Hautes-Alpes, c’est la Croix-Rouge qui arme les équipes de médiateurs. Une convention ARS, préfecture, Croix-Rouge a été signée tout dernièrement.

Les équipes de médiateurs ont reçu une formation de sensibilisation grand public composée de deux modules :

  • une formation interne Croix-Rouge locale,
  • une formation mise en place par la CPAM.

Le processus de dépistage se compose en trois parties :

  • tout d’abord, l’équipe accueille les personnes volontaires et leur fait remplir une fiche renseignements,
  • elle s’entretient ensuite avec la personne pour lui expliquer le procédé du prélèvement. Elle prend le temps de l’interroger pour garantir un test en toute sécurité et sérénité,
  • enfin, après une quinzaine de minutes, la personne reçoit le résultat : positif ou négatif. Dans les deux cas, l’équipe rappelle l’importance de continuer à appliquer les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres.
Après avoir été présentes le 11 mars à Gap, le 12 mars à Briançon, le 15 mars à Saint-Bonnet et le 16 mars à Sigoyer et Tallard, les équipes de médiateurs seront déployées toute la journée :
  • le 17 mars à Briançon place de l’Europe,
  • le 18 mars à Gap sur la place Jean Marcellin,
  • le 19 mars à l’Argentière-la-Bessée avenue Charles de Gaulle.

« Faites-vous tester régulièrement car il faut tenir compte du délai d’incubation variable. » souligne madame JOURDAN, infirmière coordinatrice de la brigade médiateur anti-Covid.

Elle ajoute que le fichage des résultats, à usage exclusivement sanitaire, est utilisé comme pour toute maladie soumise à déclaration obligatoire et répond à un seul objectif : permettre le tracing et rompre la chaîne de transmission virale.