Actualités Préfecture

Contenu

Pas de l’Ours : l’État financera la route définitive à hauteur de 40 %, soit 8,5 M €

 

L’accélération du glissement du Pas de l’Ours début 2018 a impliqué la fermeture en mars dernier de la route desservant les communes d’Abriès et Ristolas. Depuis cette date, la circulation est possible grâce à la mise en place d’une route de secours créée par le Département des Hautes-Alpes en rive opposé du glissement de terrain.

Depuis cette date, afin de rétablir au plus vite l’accès à la vallée et des conditions optimales de circulation, tout a été mis en œuvre par les différents partenaires pour faire aboutir rapidement un plan de financement du projet de création d’une nouvelle route, réparti entre l’État, la Région et le Département. C’est dans ce cadre que Patrick DIENY, membre du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), missionné par le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Transition écologique et solidaire pour apporter son expertise à la situation, s’était rendu en avril 2018 sur le site du Pas de l’Ours.

Sur la base du rapport de mission du CGEDD, une réunion interministérielle s’est tenue ce jour, à laquelle participait la préfète des Hautes-Alpes Cécile BIGOT-DEKEYZER, qui a confirmé le soutien financier de l’État dans la construction de la nouvelle route du Haut-Guil : le montant de la subvention accordée par l’État au Département s’élèvera ainsi à 40 % du coût du projet estimé, soit environ 8,5 M €.

Ce soutien financier très significatif est le résultat de la volonté de l’État d’apporter tout son soutien aux collectivités face à la situation exceptionnelle engendrée par le glissement de terrain du Pas de l’Ours, du partenariat efficace entre l’État et le Département, et de l’appui du député Joël GIRAUD, Rapporteur général du budget.


Consultez le communiqué de presse (format pdf - 103.4 ko - 13/07/2018) .