Communiqué de presse 2020

Contenu

Point de situation sur le respect des mesures de confinement dans les Hautes-Alpes

 

Conformément aux diverses mesures prises par l’arrêté du 16 mars 2020, destinées à freiner au maximum la propagation de l’épidémie, un dispositif de restriction des déplacements a été mis en place et reste à ce jour en vigueur.

Les déplacements sont interdits ou très limités dans un cadre strict. Les forces de police et de gendarmerie sont chargées de veiller au strict respect des mesures de restriction des déplacements déployées pour lutter contre la propagation de la pandémie. Des contrôles renforcés et quotidiens, effectués de manière coordonnées sur l’ensemble du territoire, permettent de faire respecter ces mesures et d’en expliquer les raisons.

A ce jour, plus de 26 500 contrôles routiers ont été réalisés par les forces de l’ordre. Ces opérations révèlent une circulation plus dense en semaine sur les axes routiers du département, en grande partie due à la reprise de l’activité économique, conformément aux assouplissements sectoriels décidés par le Gouvernement. La majorité des véhicules immatriculés hors département sont, après vérification systématique des certificats d’immatriculation, la propriété de résidents haut-alpins.

À cet égard, il est rappelé que depuis le 15 avril 2009, le système d’immatriculation des véhicules attribue définitivement un numéro à chaque véhicule, de sa première mise en circulation jusqu’à sa destruction. Au-delà des avantages pratiques, ce système permet également à chaque propriétaire de véhicule d’afficher une référence locale qui n’a plus nécessairement de lien avec son adresse. Chacun peut donc choisir le département avec lequel il ressent les attaches ou les affinités personnelles les plus profondes, qu’il soit ou non son lieu de résidence.

Des patrouilles pédestres, véhiculées et aériennes sont renforcées sur certains secteurs, notamment touristiques, appuyées par le peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) et la section aérienne de gendarmerie (SAG). À ce jour, aucune activité particulière en montagne ou sur les pistes n’est observée.

Ainsi, les services de l’État dans les Hautes-Alpes ne font pas le constat, sur le territoire départemental, d’un relâchement dans l’application des mesures de confinement mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus Covid-19.

Si certains phénomènes d’afflux de personnes non résidentes sur le territoire haut-alpin ont pu être observés avant l’annonce gouvernementale du confinement, ils restent très marginaux et sont sans commune mesure avec ce qui peut être relayé dans les médias ou les réseaux sociaux.

Enfin, en cette période de vacances, Martine CLAVEL, préfète des Hautes-Alpes, rappelle que «  dans le contexte d’état d’urgence sanitaire, les déplacements dérogatoires restent une exception et une tolérance. Beaucoup de nos concitoyens se battent contre la maladie. Par solidarité pour eux, le confinement est fondamental ».


Rappel des sanctions pour non respect des mesures de confinement

Un contrevenant s’expose à de lourdes sanctions, risquant de multiples contrôles sur sa route. (135 euros au premier contrôle, 200 euros au second et jusqu’à 3 650 euros et six mois de prison pour plus de trois récidives).

Conformément à la liste des établissements commerciaux autorisés à recevoir du public établie par les arrêtés des 14 et 15 mars 2020, les locations saisonnières, gîtes, campings et chambres d’hôtes doivent rester fermés lorsqu’ils ne constituent pas un logement habituel.

Une vigilance particulière est menée auprès des loueurs de tous types afin de s’assurer qu’ils n’acceptent pas de réservations.


Téléchargez le 2020 04 13 covid 19 point de situation respect confinement (format pdf - 822 ko - 13/04/2020)