Actualités Préfecture

Contenu

Point sur l’état d’avancement du projet AMI centre bourg de Guillestre

 


Le jeudi 16 juin 2016, Philippe COURT, Préfet des Hautes-Alpes a rencontré les élus guillestrins, en présence d’Isabelle SENDRANÉ, Sous-Préfète de l’arrondissement de Briançon, afin de faire le point sur l’avancement du projet AMI centre-bourg de Guillestre.

 

Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt « centres bourgs » (AMI) lancé par le gouvernement le 23 juin 2014 en direction de 302 centres bourgs de moins de 10 000 habitants, Guillestre fait partie des 54 projets retenus parmi les 267 dossiers présentés par des communes et intercommunalités.

Cette opération a été lancée en vue de financer des projets transversaux qui visent à limiter l’étalement urbain, à redynamiser l’offre de commerces, à créer des équipements et des services adaptés aux besoins des habitants, à relancer les activités, ou encore à rénover ou réaliser des logements dans des communes rurales.

Une enveloppe dédiée de 230 millions d’euros est prévue pour cet appel à manifestation d’intérêt « centres bourgs », dont :

  • 15 M€ du FNADT sur 3 ans pour accompagner les collectivités dans l’élaboration et l’animation de leur projet en finançant l’ingénierie nécessaire à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de ces projets complexes ;
  • 15 M€ de l’État (BOP135) pour soutenir l’acquisition-amélioration et la création de logements locatifs sociaux adaptés aux besoins ;
  • 200 M€ de l’Anah sur 6 ans pour l’amélioration de l’habitat privé afin de financer l’ingénierie opérationnelle, les travaux des propriétaires privés et les opérations de recyclage foncier dans le cadre de la résorption de l’habitat insalubre.

Depuis le lancement de l’AMI, la Direction départementale des territoires (DDT) et la Préfecture apportent un appui technique à la commune de Guillestre pour l’accompagner dans la définition et la mise en œuvre de son projet.

La convention FNADT pour Guillestre a été signée le 16 février 2015. Elle prévoit 265 000€ de subventions sur une durée de 3 ans pour 450 000€ de dépenses prévisionnelles en étude et ingénierie.

La convention avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah) concernant l’ensemble des dépenses financées par l’agence, devrait être signée avant la fin de l’année 2016.

La commune de Guillestre avait déjà lancée en 2013 une étude pour mettre en place une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) en partenariat avec l’Anah.

Deux études complémentaires ont été lancées fin 2015 pour permettre de définir plus précisément le projet de la collectivité et le chiffrer : étude de faisabilité sur les îlots du centre ancien pour réhabiliter des logements et lutter contre la vacance et étude de programmation urbaine à l’échelle de la commune. Ces deux études sont actuellement menées en parallèle, permettant ainsi une parfaite mise en cohérence des premiers scenarii d’aménagement proposés pour la requalification de l’habitat dégradé du centre ancien.

Outre ces études, la collectivité s’est également engagée dans la révision du POS et la réalisation d’une Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP), démontrant ainsi son ambition de changer radicalement l’image de Guillestre. Ces études menées à plus long terme s’achèveront par l’approbation de ces deux documents de planification, durant l’été 2017.

L’EPF a accepté de financer l’étude îlot et d’accompagner la commune dans le cadre d’une convention d’anticipation lui permettant d’assurer le portage foncier des projets de rénovation d’immeubles portés par la commune dans le centre ancien.

Dans le cadre du Fond de soutien à l’investissement public local, la commune a par ailleurs déposé au mois de mars 6 dossiers à la préfecture. Le dossier de requalification de l’espace public du centre ancien a été retenu pour un montant de subvention de 133 840,00 €.

L’Office Public de l’Habitat des Hautes-Alpes est mobilisé dans ce projet pour produire du logement social dans le centre ancien.

Enfin, les services de l’Etat (Préfecture, Direction départementale des territoires, Service territorial de l’architecture et du patrimoine, Agence régionale de santé…) sont fortement mobilisés pour réussir la revitalisation du centre bourg de Guillestre et s’engagent à accompagner le bailleur pour faciliter la réussite de son projet, y compris en apportant des subventions adaptées aux enjeux pour la production de logements sociaux.



Consultez le dossier de présentation de l’avancement du projet de revitalisation du centre bourg de Guillestre (format pdf - 7.6 Mo - 29/06/2016)