Contenu

Réglementation de la cueillette des plantes sauvages, dont le génépi

 

La cueillette et la protection d’espèces végétales est réglementée sur le plan national, régional ou départemental. Dans les Hautes-Alpes, plusieurs espèces sont concernées, notamment le génépi qui relève d’arrêtés préfectoraux […]
En savoir plus

 

La faune et la flore sauvages constituent de par leur beauté et leur variété un élément irremplaçable des systèmes naturels. Elle doivent être protégées par les générations présentes et futures.

C’est pour cela qu’une réglementation de la cueillette et la protection d’espèces végétales se fait au niveau :

Nous attirons votre attention sur la cueillette du génépi, réglementée par les arrêtés ci-dessous :

Génépi3 espèces sont concernées :

    • Artemisia genipi Weber (Génépi vrai, génépi noir)
    • Artemisia glacialis L. (Génépi des glaciers)
    • Artemisia umbelliformis Lam. (Génépi blanc, génépi jaune)

Il est interdit en tout temps et sur tout le territoire du département des Hautes-Alpes de :

  • cueillir une quantité de fleurs supérieure à 100 brins,
  • détruire, d’arracher, prélever les parties souterraines de ces espèces
  • colporter
  • mettre en vente, de vendre ou d’acheter sciemment tout ou partie de ces espèces.

En outre, dans la limite des quantités autorisées, obligation est faite de couper les brins avec sécateur, couteau ou ciseaux ; et de laisser quelques hampes florales par touffe, pour permettre la dissémination.

Pour les Hautes-Alpes, en plus de la réglementation nationale et régionale, les arrêtés préfectoraux suivants s’appliquent.

Icone doc PDFConsultez les documents au format PDF :


- Arrêté préfectoral n° 2013 du 22/11/1993 (format pdf - 1007.9 ko - 18/11/2008) relatif à la réglementation de la cueillette de certaines espèces végétales protégées
- Arrêté préfectoral modificatif n° 2008-185-7 du 03/07/2008 (format pdf - 114.7 ko - 18/11/2008) relatif à la cueillette du génépi