Contenu

Renouvellement des lieutenants de louveterie : appel à candidatures

 

Nommés par la préfète, les lieutenants de louveterie concourent sous son autorité à la régulation et à la destruction des animaux susceptibles d’occasionner des dégâts sur les bêtes, les pâturages et les cultures. Ils sont particulièrement mobilisés dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National Loup. Leurs fonctions, exercées dans l’intérêt général, sont bénévoles.

En vue du renouvellement et du renforcement de toutes les circonscriptions de lieutenants de louveterie du département, l’État recherche au moins 25 lieutenants de louveterie pour la période du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2024.

« Le mandat des lieutenants de louveterie se termine à la fin de l’année 2019. Nous profitons du renouvellement de l’équipe pour la renforcer en passant de 20 à 25 louvetiers au moins afin d’accroître leur présence et leur action sur le terrain au profit des éleveurs et agriculteurs du territoire haut-alpin », indique la préfète Cécile BIGOT-DEKEYZER.

Les lieutenants de louveterie sont les conseillers techniques de l’administration sur les problèmes posés par la gestion de la faune sauvage. Les opérations de tirs et de battues administratives sont organisées sous leur contrôle et sous leur responsabilité technique.

Les lieutenants de louveterie sont nommés sur une circonscription, mais peuvent intervenir sur l’ensemble du département en équipes si la situation le nécessite (loups, sangliers, ect.).

Comment candidater ?

Les candidats doivent être âgés de moins de 75 ans, de nationalité française, jouir de leurs droits civiques et résider dans les Hautes-Alpes ou dans un canton limitrophe.

Le dossier de candidature comprendra impérativement les pièces suivantes :

  • une lettre de motivation, justifiant notamment des compétences cynégétiques du candidat ;
  • une photocopie de la carte nationale d’identité ;
  • une photocopie de la carte d’électeur ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une photocopie du permis de chasser, datant d’au moins 5 ans ;
  • une attestation manuscrite des candidats justifiant de leur engagement :
    • à entretenir à leurs frais, soit un minimum de 4 chiens courants réservés exclusivement à la chasse au sanglier ou du renard, soit au moins 2 chiens de déterrage, en mentionnant l’adresse du chenil ;
    • à ne pas exercer d’activité, rémunérée ou bénévole, susceptible d’entraîner des conflits d’intérêt avec leur nomination comme lieutenant de louveterie (notamment celle d’agent chargé de la police de la chasse, de garde particulier sur sa circonscription…) ;
    • à ne pas avoir fait l’objet de condamnation pénale en matière de chasse, de pêche et de protection de la nature, et à informer dans le délai d’un mois la DDT des Hautes-Alpes de toute condamnation, retrait de permis de conduire ou de permis de chasser qui surviendrait pendant l’exercice de leur mandat ;
    • à porter leur commission et leur insigne pour justifier de leur qualité.

Les candidats sont invités à transmettre leur dossier de candidature avant le 14 juin 2019 à la Direction Départementale des Territoires (DDT) des Hautes-Alpes, par courrier ou en main propre aux horaires d’ouverture (du lundi au vendredi de 08h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00) :

DDT des Hautes-Alpes
Service de l’Agriculture et des Espaces Ruraux
3 place du Champsaur BP 50 026
05 001 GAP Cedex