Contenu

Reprise des activités physiques et sportives liée à l’épidémie du COVID 19

 

Dans la continuité des annonces du Premier ministre et au regard des recommandations du Haut Conseil de la santé publique, il sera possible de reprendre une activité physique et sportive. Il est souligné que l’enjeu principal de cette première phase de reprise d’activité est bien de concilier le retour progressif aux activités sociales tout en assurant la protection vis-à-vis des risques permanents de contamination par le virus du Covid-19. Dans ce contexte, il convient de préciser comment doivent se conjuguer les principes d’activité individuelle et de rassemblement.

 

Les activités sportives individuelles doivent se limiter aux activités de plein air.

Si les activités se pratiquent en présence d’autres personnes les pratiquants devront strictement respecter les distances interpersonnelles indiquées pour les activités :

  • à moyenne intensité (5 m) ;
  • à forte intensité (10 m) dans la limite de rassemblement autorisée.

Lorsque la pratique s’organise avec un matériel personnel : il ne doit ni être échangé, ni partagé, quelle que soit sa nature.
Si le cadre de l’activité impose un matériel à usage collectif, il fera l’objet d’un protocole d’hygiène écrit et contrôlé par le responsable de la structure.

La pratique des activités physiques et sportives entraînant des contacts : sports collectifs, sports de combat ou sports individuels dont la pratique ne permet pas de respecter la distanciation physique spécifique à l’activité sportive, n’est pas autorisée, même en plein air.
Seule est autorisée la pratique sportive individuelle en extérieur.

Dans cette perspective :

  • les sports collectifs et les sports de combat sont interdits lorsque la pratique est réalisée avec contact
  • il demeure possible de prévoir des entrainements techniques et des préparations physiques générales sans contact conformément aux prescriptions de distanciation et aux prescriptions sanitaires, générales et particulières à chaque discipline, édictées par le ministère des sports.

Tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes est interdit sur l’ensemble du territoire de la République,

  • les établissements recevant du public autorisés à accueillir du public peuvent recevoir un nombre total supérieur de personnes mais ils doivent s’assurer que les conditions de nature à permettre le respect des règles mentionnées au 5° du IV du décret n° 2020-545 sont bien réunies et que chaque groupe présent sur le site ne comporte pas plus de dix personnes.
  • Aucun évènement réunissant plus de 5 000 personnes ne peut se dérouler sur le territoire de la République jusqu’au 31 août 2020.

Dans l’hypothèse d’activités physiques et sportives nécessitant des déplacements, tout déplacement de personne la conduisant à s’éloigner de plus de cent kilomètres « à vol d’oiseau » de son lieu de résidence et à sortir du département dans lequel ce dernier est situé est interdit.

Concernant les lieux de pratiques :

  • les équipements sportifs de plein air de type PA au sein desquels sont pratiquées les activités physiques et sportives autorisées pourront accueillir du public.
  • Demeureront fermés les piscines couvertes ou de plein air, les salles polyvalentes, les espaces sportifs couverts.
  • Les plages, lacs et plans d’eau feront l’objet d’une ouverture sur proposition des maires et sur approbation des Préfets. Si l’ouverture de ces lieux est prononcée, elle peut aussi permettre la reprise des activités nautiques (individuelles, associatives, ou commerciales) sur ces lieux, si sont mis en place les modalités et les contrôles de nature à garantir le respect des exigences sanitaires.

L’ensemble de ces dispositions fait l’objet de guides du ministère des sports qui précisent leurs modalités opérationnelles de mise en œuvre. Ils sont accessible à l’aide du lien suivant : http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/des-guides-pratiques-post-confinement-lies-a-la-reprise-des-activites-physiques