Actualités des services de l’État

Météo France vient de placer le département des Hautes-Alpes en Vigilance « Orange » pour fortes chaleurs. Cet épisode est jugé caniculaire car les températures seront élevées en journée, mais également la nuit, durant plusieurs jours.

Semaine de l’industrie : des industries innovantes à découvrir dans les Hautes-Alpes

 

La 9ème Semaine de l’Industrie a été lancée ce lundi 18 mars au sein de Polyaéro à Tallard. Un événement à l’initiative du Gouvernement. Le Ministère de l’économie et des finances souhaite ainsi valoriser les entreprises qui innovent et qui recrutent, mais aussi qui s’engagent pour la mixité de leurs métiers et pour le développement durable.

 

L’industrie occupe une place centrale dans l’économie de notre pays. Elle représente près de 13 % du PIB et emploie plus de 3 millions de personnes, au sein de 255 000 entreprises réparties sur tout le territoire national. L’industrie n’est pas faite que d’usines et de machines, mais aussi d’hommes et de femmes de talent qui développent des savoir-faire uniques et s’engagent au quotidien pour une industrie plus innovante, plus respectueuse de l’environnement et plus sûre, contribuant ainsi au progrès de notre société.

Le département des Hautes-Alpes est celui de France qui concentre la plus faible part d’emplois dans l’industrie. Ce sont entre 2 500 et 3 000 actifs, soit moins de 5 % de l’emploi salarié du département.

« Un secteur industriel peu important certes, mais plus dynamique que la moyenne nationale, avec des TPE et PME de pointe qui innovent et se placent sur les marchés mondiaux. », souligne Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Hautes-Alpes.

De nombreux acteurs du secteur industriel – partenaires publics et privés, entreprises, représentants de filières, organisations syndicales et institutionnels – sont mobilisés autour de cet événement qu’est « La Semaine de l’industrie ». L’objectif est de faire découvrir, notamment aux jeunes et aux demandeurs d’emploi, l’industrie vue de l’intérieur : en leur ouvrant les portes d’entreprises qui, implantées dans nos territoires, développent des innovations révolutionnant nos modes de vie.

En 2018, près de 3 000 événements étaient ainsi organisés dans toute la France. On en recense déjà plus de 4 000 pour cette édition 2019, ce qui prouve que le secteur de l’industrie est dynamique.

16 entreprises des Hautes-Alpes ouvrent leurs portes

L’édition 2019 de la Semaine de l’Industrie a été lancée par Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Hautes-Alpes, Patrick RICOU, vice-président du Conseil départemental et président de l’Agence de développement des Hautes-Alpes, Éric GORDE, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie et Marc VENTRE de la Mission Attractivité économique, en présence de Patricia MORHET-RICHAUD, sénatrice des Hautes-Alpes, Jean-Michel ARNAUD, maire de Tallard, Philippe MAHEU, directeur départemental des services académiques et Yvan CHAIX, directeur de l’Agence de développement des Hautes-Alpes, ainsi que de nombreux chefs d’entreprises, responsables d’établissements scolaires et associations.

Cette année, l’accent est mis sur l’ouverture aux étudiants d’entreprises de pointe sur le département, dont la plupart réussissent à développer des marchés à l’international.

Plus de 344 jeunes lycéens et collégiens se sont inscrits dans l’une des 16 visites d’industries programmées cette semaine.

Agnès CHAVANON, secrétaire générale de la préfecture et sous-préfète de Gap s’est rendue ce 20 mars au sein de l’entreprise Scara & Cie à Embrun spécialisée dans les maisons connectées et intelligentes. Jean-Bernard ICHÉ, sous-préfet de Briançon visitera ce 21 mars la Compagnie des Alpes, un exploitant de domaines skiables qui s’engage dans la transition énergétique.

Le programme de la Semaine de l’industrie :

L’industrie en recherche de main d’œuvre

L’offre d’emplois dans le secteur industriel est en hausse. Le Gouvernement a mis en place de nouveaux dispositifs de formation, pour répondre à ces besoins croissants de recrutement :

  • Le plan d’investissement dans les compétences, doté de près de 14 milliards d’euros, a pour objectif de former un million de jeunes en situation de décrochage et un million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés ;
  • La grande école du numérique créée en 2015 a l’ambition de répondre aux besoins croissants en compétences numériques dans l’industrie, et plus largement sur l’ensemble du marché du travail ;
  • La préparation opérationnelle à l’emploi individuel est un dispositif personnalisé mis en place par Pôle emploi, qui permet à une entreprise qui souhaite recruter quelqu’un de le former en adaptant ses compétences aux caractéristiques du poste à pourvoir.

L’apprentissage est aussi un bon moyen, pour les employeurs et pour les étudiants, de faire vivre le tissu industriel et d’exercer des métiers innovants. La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » portée par le Gouvernement et adopté par le Parlement en août 2018 permet de devenir apprenti jusqu’à l’âge de 30 ans, contre 26 auparavant. Tous les contrats d’apprentissage seront désormais financés. Les aides à l’embauche seront unifiées et ciblées sur les TPE et PME. Plus de 22 % des apprentis le sont aujourd’hui dans des entreprises industrielles, un chiffre qu’il faudrait voir augmenter dans les années à venir.

L’État s’engage pour le développement industriel des territoires

L’État a lancé l’initiative « Territoires d’industrie », présentée par le Premier ministre le 22 novembre 2018. 124 territoires ont été labellisés pour lesquels l’État a prévu une enveloppe d’1,3 milliard d’euros, dont le territoire « Gap-Tallard » - communauté d’agglomération Gap-Tallard-Durance et communauté de communes du Buëch Dévoluy – et le territoire « Vallée de la Durance » - communauté de communes du Sisteronais-Buëch, de Serre-Ponçon, et du Briançonnais -.

La démarche est pilotée localement par les régions. Elle vise à réunir l’ensemble des acteurs : l’État et ses opérateurs, les collectivités, les représentants socio-économiques et les acteurs industriels afin d’identifier les besoins de ces territoires et d’y concentrer les moyens d’actions nécessaires.

Les premiers plans d’actions, dans les Hautes-Alpes, pourraient être signés d’ici la fin du 1er semestre 2019.

Les photos de l’événement :

 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)