Contenu

Renforcement de la coopération entre la Police Nationale et la Police Municipale de Gap

 

Établie initialement en 2000, la convention de coopération entre la Police Nationale dans les Hautes-Alpes et la Police Municipale de Gap a été réactualisée ce mercredi 9 janvier 2019. Elle permet une meilleure collaboration entre les forces de l’ordre, afin d’assurer la sécurité du territoire communal.

 

« Il est nécessaire d’avoir la plus grande efficacité en matière de sécurité » : la préfète des Hautes-Alpes Cécile BIGOT-DEKEYZER a cosigné ce mercredi 9 janvier 2018 une convention de coopération entreJoël TERRY, Directeur départemental de la sécurité publique des Hautes-Alpes, Roger DIDIER, maire de Gap et la préfète des Hautes-Alpes pour renforcer les liens entre la Police Nationale dans les Hautes-Alpes et la Police Municipale de Gap.

Cette convention a été mise en place, pour la première fois, en 2000 et a été actualisée à deux reprises, en 2009 et 2013. Un travail important a été mené par la préfète des Hautes-Alpes et le maire de Gap pour que la coopération entre les deux polices puisse se renforcer dès cette année. « C’est une convention qui se perfectionne, qui s’améliore et qui permet de répondre aux nouvelles exigences en matière de sécurité », affirme Cécile BIGOT-DEKEYZER.

Ce que la convention apporte

Il est « essentiel que nos deux polices travaillent en bonne intelligence », a soutenu Roger DIDIER le maire de Gap. Dans les faits, un meilleur partage des informations sera mis en place pour assurer une prévention efficace face aux faits de délinquance. Les policiers municipaux auront accès au fichier des immatriculations de véhicules et au fichier des permis de conduire. La coopération sera également plus intense lors des grands événements.

Le grand départ du Rallye Monte-Carlo à Gap sera l’occasion d’une première mise en œuvre de cette nouvelle coopération le 24 janvier 2019. La Police Nationale pourra avoir accès au Centre de supervision Urbaine, une salle où est visionnée la centaine de caméras disposée sur la voie publique.

Des armes pour les policiers municipaux

Cette convention nouvellement signée va également permettre aux policiers municipaux d’être équipés des mêmes armes de catégorie B que les policiers nationaux. Un arrêté préfectoral sera pris dans les prochains jours et les policiers pourront ainsi suivre une formation intense et très réglementée. « La détention comme l’usage des armes par les policiers sont très cadrés par le Code Pénal, le Code de Sécurité Intérieur et par cette convention », tient à préciser Cécile BIGOT-DEKEYZER.