Actualités des services de l’État

Contenu

Vigipirate : Faire face ensemble contre la menace terroriste

 

Face à la menace terroriste, l’État agit en anticipation et en réaction afin d’assurer un niveau de sécurité maximal à l’ensemble de la population dans le respect des libertés publiques.

Relevant du Premier ministre, le plan Vigipirate est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme. Il associe tous les acteurs nationaux – l’État, les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.



Actuellement l’ensemble du territoire est placé au niveau : Sécurité renforcée - Risque d’attentat.



Comprendre le Plan Vigipirate

Niveau actuel de la menace.

Le plan Vigipirate poursuit deux objectifs :

  • Développer une culture de la vigilance et de la sécurité dans l’ensemble de la société, afin de prévenir ou déceler, le plus en amont possible, toute menace d’action terroriste ;
  • Assurer en permanence une protection adaptée des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste.

Un plan consolidé en 2016 :

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 et les dispositions législatives adoptées en 2016 ont conduit à une révision du plan Vigipirate pour l’adapter à une menace particulièrement élevée.

Cette nouvelle version du plan Vigipirate repose sur trois piliers :

  • Le développement d’une culture de la sécurité individuelle et collective élargie à l’ensemble de la société civile ;
  • La mise en œuvre de nouvelles mesures renforçant l’action gouvernementale dans la lutte contre le terrorisme :
  • La création de 3 niveaux adaptés à la menace et matérialisés par des logos visibles dans l’espace public :

Le niveau de vigilance correspond à la posture permanente de sécurité et à la mise en œuvre de 100 mesures toujours actives.

Le niveau sécurité renforcée – risque d’attentat adapte la réponse de l’État à une menace terroriste élevée, voire très élevée. Plusieurs mesures particulières additionnelles peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace (aéroports, gares, lieux de cultes, etc.). Ce niveau de sécurité renforcée peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national.

Le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Les niveaux de vigilance en infographie.

Comment fonctionne le plan :

La mise en œuvre du plan Vigipirate repose sur la combinaison de 3 principes majeurs :

  • Évaluer la menace terroriste en France et à l’encontre des ressortissants et intérêts français à l’étranger ;
  • Connaître les vulnérabilités des principales cibles potentielles d’attaque terroriste afin de les réduire ;
  • Déterminer un dispositif de sécurité répondant au niveau de risque.

Ainsi, les services de renseignement évaluent la menace terroriste et leurs analyses permettent au Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) d’établir une posture générale de sécurité Vigipirate. Cette posture spécifie les mesures devant être mises en œuvre :

  • Dans le cadre de grands événements nationaux (tels que l’Euro 2016, la COP 21, etc.) ;
  • À certaines dates clés de l’année telles que la rentrée scolaire et les fêtes de fin d’année ;
  • Après un attentat, en France ou à l’étranger, pour adapter, en urgence, le dispositif national de protection.

En tout, le plan Vigipirate comprend environ 300 mesures parmi lesquelles des mesures permanentes appliquées à 13 grands domaines d’activité (transports, santé, etc.) et des mesures complémentaires activées en fonction de la menace terroriste. Une partie de ces mesures sont classifiées.

Le plan Vigipirate est prolongé dans certains domaines par des plans d’intervention spécifiques qui mettent en œuvre des moyens spécialisés.

En savoir plus


Le citoyen au cœur du dispositif

Le plan Vigipirate occupe une place particulière au cœur de l’action menée par les pouvoirs publics contre la menace terroriste.

Dans sa nouvelle version, il vise à mieux informer les citoyens sur le terrorisme, les mécanismes déployés pour y faire face ainsi que sur les gestes et les comportements qui protègent et qui sauvent.

Il s’agit ainsi d’élever la capacité de résilience de la société tout entière. Un document public, Faire face ensemble, a été rédigé à cet effet, pour les responsables de sites accueillant du public d’une part, mais aussi pour l’ensemble de la population.

Téléchargez la partie publique du plan.

Comment se préparer à une situation potentiellement violente ?
Comment identifier un comportement suspect ?
À qui signaler une situation à risque ?
Que faire si l’on est témoin d’une attaque ? Qui alerter ?
Où se former aux gestes de premiers secours ?…..

Ce document recense de façon exhaustive et pédagogique de nombreuses recommandations permettant à chacun de développer une plus grande vigilance et des réflexes pour mieux se protéger (et aider les autres) en cas d’attaque.

Les fiches de recommandations et de bonnes pratiques

Les directeurs et responsables d’établissement accueillant du public se voient également délivrer des recommandations pratiques en matière de protection des sites, d’organisation et de préparation des événements.

Téléchargez :
Signalement de situations suspectes
Sécurité du numérique : hameçonnage/phishing
Sécurité du numérique à destination des dirigeants
Prévention et signalement des cas de radicalisation

Enfin, le plan Vigipirate prend en compte les nouvelles mesures gouvernementales de lutte contre le terrorisme. Ainsi, les capacités des armées pour contrer ces menaces, les nouvelles dispositions de police administratives et les dispositions relatives à l’état d’urgence sont intégrées au nouveau plan.


Se former pour mieux agir

Dans un contexte où la menace terroriste apparaît durablement enracinée sur le territoire national, le plan d’action contre le terrorisme (PACT) de 2018 insiste sur la nécessité de développer une culture commune de la sécurité au sein de notre société afin d’élever son niveau de résilience.

C’est dans l’objectif de diffuser davantage le contenu de ce plan Vigipirate que le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN), en liaison avec de nombreux partenaires, a développé une plateforme de sensibilisation Vigipirate.

Cette plateforme est un outil pédagogique accessible au plus grand nombre, que l’on soit un particulier, un responsable d’établissement recevant du public, un organisateur d’évènement ou encore un élu local.

Outre les modules de formation, elle intègre également des témoignages vidéos de citoyens ou de professionnels ayant été confrontés à des attaques ou à des prises d’otage, ou dont les services contribuent au quotidien à lutter contre le terrorisme.

Ainsi, en quelques heures, cette plateforme permet d’être sensibilisé à la menace terroriste, aux principales mesures du plan Vigipirate et d’avoir une meilleure connaissance de gestes et des réflexes à adopter afin de prévenir un acte terroriste ou de réagir en cas d’attaque.

Cette plateforme de sensibilisation est accessible à l’adresse suivante : www.vigipirate.gouv.fr.


Comment réagir en cas d’attaque terroriste ?

À la suite des attentats du 13 novembre 2015, le Gouvernement a lancé une campagne de sensibilisation pour mieux préparer et protéger les citoyens face à la menace terroriste.

L’affiche « Réagir en cas d’attaque terroriste » donne des instructions pratiques qui s’articulent autour du triptyque :

  • S’échapper
  • Se cacher
  • Alerter

Plus d’affiches à téléchargez

Afin de permettre à chacun (collectivités, associations, entreprises, établissements publics…) de prendre les dispositions nécessaires, le Gouvernement diffuse également des guides pratiques sectoriels :

  • Pour les équipes de direction des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux
  • Pour les personnels des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux
  • Pour les équipes de directions des centres commerciaux
  • Pour le personnel des espaces commerciaux
  • Pour les dirigeants d’établissements culturels patrimoniaux
  • Pour les dirigeants de salles de spectacle, de cinémas ou de cirques
  • Pour les organisateurs des festivals et rassemblements culturels
  • Pour les maires et les présidents d’intercommunalité
  • Pour les chefs d’établissement, les inspecteurs de l’éducation nationale et les directeurs d’école
  • Pour les présidents d’université, des directeurs d’établissement d’enseignement supérieur et des référents de défense et sécurité
  • Pour les organisateurs, des directeurs, des animateurs en charge d’accueils collectifs de mineurs à caractère éducatif.

Retrouvez l’ensemble des guides pratiques.