PPI de Serre-Ponçon

Contenu

Barrage EDF de Serre-ponçon

 

D’une hauteur de 123, 5 mètres, le barrage de Serre-Ponçon fût un exemple de progrès technique lors de sa construction démarrée en 1955 et achevée en 1961. Outre un site de production d’électricité, Serre-Ponçon constitue également une réserve d’eau pour l’agriculture, un pôle d’attraction touristique et un plan d’eau propice aux sports et loisirs nautiques.

Réservoir de tête de l’aménagement hydraulique de la Durance d’une capacité de 1 ,27 millions de m³, le barrage de Serre-Ponçon est le premier maillon d’une chaîne de 15 centrales hydrauliques reliées par le canal EDF qui court le long de la Durance jusqu’à l’étang de Berre.

Avec ses 380 MW, la centrale de Serre-Ponçon, entièrement souterraine, est la plus puissante de la région. Elle produit environ 700 millions de KWH par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle du département des Hautes-Alpes ou de l’agglomération d’Aix-en-Provence.

Le barrage de Serre-Ponçon est un barrage concédé à la société EDF, qui en assure l’exploitation, la surveillance et l’entretien. Comme tout ouvrage technologique de cette ampleur, il est soumis à l’approbation d’un plan particulier d’intervention (PPI) en application des dispositions des articles R741-18 et suivants du code de la sécurité intérieure.

Les PPI sont établis, en vue de la protection des populations, des biens et de l’environnement, pour faire face aux risques particuliers liés à l’existence ou au fonctionnement d’ouvrages ou d’installations. Ils mettent en œuvre les orientations de la politique de sécurité civile en matière de mobilisation de moyens, d’information, d’alerte, d’exercice et d’entraînement.

Le PPI, établi sous l’autorité du préfet, définit l’organisation des secours dans l’hypothèse où les conséquences de ces évènements sont susceptibles d’affecter la population et/ou l’environnement. Dès qu’il a connaissance de ces évènements, le préfet décide de la mise en œuvre des dispositions adaptées et prend la direction des opérations de secours.

Outre les mesures de sauvegarde et de protection à mettre en oeuvre, le P.P.I. définit les missions et les responsabilités de chacun des intervenants.

Le département des Hautes-Alpes a adopté sa première version du PPI en mars 2012 après une procédure de consultation publique auprès des 12 communes concernées par une éventuelle rupture du barrage.

Liste des communes concernées :
  • Jarjayes
  • Lardier et Valenca
  • La Saulce
  • Le Poët
  • Lettret
  • Monêtier-Allemont
  • Tallard
  • Val-Buech-Méouge (Ex-Ribiers)
  • Valserres
  • Ventavon
  • Vitrolles
  • Upaix
Information sur le risque de rupture du barrage :


Les cartes de mise en sécurité des populations



 
 

Documents associés :