Contenu

La prévention

 


 

Première précaution : surveiller les cartes de vigilance météorologique

Une carte de “vigilance météorologique” est élaborée 2 fois par jour (6h00 et 16h00) pour avertir la population de l’éventualité d’un phénomène météorologique dangereux dans les 24 heures qui suivent. Les médias relayent l’information dès que les niveaux orange et rouge sont atteints.

Vigilance MétéoFrance  en grand format (nouvelle fenêtre)
Vigilance MétéoFrance
Légende des couleurs

Deuxième précaution : s’informer sur les risques et les moyens d’y faire face

Si vous habitez dans une commune qui a déjà été affectée par des phénomènes climatiques potentiellement dangereux ou si celle-ci présente un risque (voir le tableau des risques naturels et technologiques). Vous saurez comment vous informer, quelles mesures sont à prendre lors de la construction des logements, comment sont organisés les secours…

Mise en place du service d’Avertissement aux Pluies Intenses à l’échelle des Communes (APIC), développé par Météo France

Le retour d’expérience des inondations de juin 2010 dans le Var a mis en évidence le besoin d’informer les communes soumises au risque de crues rapides et/ou de ruissellement exceptionnel des pluies tombées et donc de la probabilité importante d’inondation sur les territoires concernés.

Radar météorologique du Mont Colombis

En réponse, Météo-France met à la disposition des maires un service gratuit d’avertissement à l’échelle de la commune, « APIC », qualifiant l’événement pluvieux en cours et permet avec un préavis très court (pas plus de quelques heures) d’anticiper l’inondation par ruissellement ou crue rapide. L’APIC a été conçu pour aider les maires à faire face aux inondations dans leur commune.

En Janvier 2020, environ 25% des communes des Hautes-Alpes sont abonnées à APIC : c’est nettement en dessous du taux de communes abonnées dans la région PACA qui, lui, est de 51%. Cela s’explique en partie par la faible éligibilité à ce service des communes se situant en zone de montagne.