Communiqués de presse 2022

Contenu

Prévention et accompagnement du mal-être des agriculteurs

 

Le premier comité de pilotage dédié à la prévention du mal-être agricole s’est tenu ce vendredi 9 septembre en préfecture.

Cette instance décline dans le département la mise en œuvre de la feuille de route de la prévention du mal-être et pour l’accompagnement des agriculteurs en difficulté, présentée le 23 novembre 2021 par les ministres des Solidarités et de la Santé, de l’Agriculture et de l’Alimentation et le Secrétaire d’État chargé des retraites et de la Santé au travail.

 

Cette feuille de route vise à renforcer la coordination entre tous les acteurs, avec une approche plus territorialisée et plus individualisée pour accompagner les agriculteurs et les salariés agricoles qui en ont besoin, dans toutes les dimensions de leur vie-économique, sociale et de santé.

Une circulaire conjointe des 3 ministres en date du 3 février 2022 précise les modalités de cette nouvelle gouvernance locale.

« Parmi les mesures voulues par le Gouvernement, il y a la création de comités dédiés à la question du mal-être des agriculteurs dans chaque département. C’est ce que nous venons d’acter en comité de pilotage avec l’ensemble des acteurs concernés (Collectivités locales, services de l’État, Chambre d’agriculture, SAFER, Organisations syndicales agricoles, Mutuelle sociale agricole – MSA, Associations d’aide et d’accompagnement, banques, assurances, organismes de formation ordres des experts comptables, des vétérinaires et des médecins), qui porteront une action coordonnée », présente Dominique DUFOUR, préfet des Hautes-Alpes.


Au sein de cette instance, un comité technique est l’organe opérationnel. Il comprend 4 référents disposant, chacun dans son domaine, des compétences pour mettre en œuvre les actions de la feuille de route : Économie : chambre d’agriculture Social : Mutuelle sociale agricole (MSA) Santé au travail : Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) Santé : Agence régionale de santé (ARS)


Le comité de pilotage s’appuiera sur un réseau de « sentinelles », que le Gouvernement souhaite dans chaque département. Il s’agit d’acteurs volontaires ayant bénéficié d’une formation qui, par leur contact quotidien et familier avec des agriculteurs, peuvent être à même de détecter en amont des situations de détresse ou de mal-être.

Par ailleurs, le Gouvernement s’est engagé sur plusieurs mesures pour prévenir et accompagner les agriculteurs et les salariés agricoles :

- augmentation de 40% du budget dédié aux dispositifs d’accompagnement en cas de difficultés (+12 milliards d’euros pour atteindre plus de 40 milliards d’euros par an) ;
- renforcement financier des dispositifs permettant de soulager les agriculteurs, notamment « l’aide au répit », qui finance le remplacement jusqu’à 10 jours des exploitants en situation d’épuisement professionnel ;
- doublement du budget dédié aux programmes départementaux d’accompagnement des agriculteurs en difficulté pour atteindre 7 millions d’euros et les rendre accessibles à un plus grand nombre de personnes et plus tôt.

Ces programmes qui durent entre 3 et 5 ans permettent aux agriculteurs d’être conseillés à la fois sur la reprise de l’activité et sur les ajustements nécessaires pour redémarrer sereinement ;
prolongement du crédit d’impôt remplacement jusqu’en 2024 en cas d’épuisement de l’agriculteur.

> Service d’écoute « Agri’écoute » de la MSA, accessible par un appel téléphonique au 09 69 39 29 19 (prix d’un appel local), intègre depuis le 22 novembre 2021 une plateforme de discussion anonyme en ligne permettant de discuter avec un psychologue. Les deux services fonctionnent 24h/24.




Communiqué de presse (format pdf - 517.4 ko - 10/09/2022)